www.trantiendiet.com

Regarder les vidéos associées

Photo du Chef Caroline LAURENT
Vous êtes nombreux à me demander des recettes, aussi j'ai demandé à Caroline LAURENT, un grand Chef, très créative, de vous créer des recettes.
Découvrez les en cliquant ici.

A propos des régimes hypocaloriques dits "équilibrés"

Hypocaloriques : avec cet adjectif, on vous conseille de manger de tout, en respectant un apport « équilibré » de glucides, lipides et protides, mais en petites quantités. Les partisans de cette méthode suivent le raisonnement suivant : en mangeant un peu de tout, on évite les carences. C’est archifaux !

Si je pousse la réflexion jusqu’au bout : en mangeant un peu de tout, on manque aussi d’un peu de tout. Résultat, on perd…un peu seulement, et de tout, c’est-à-dire de la graisse et du muscle. C’est l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. En exagérant - à peine - on vous demande de couper votre steak en deux, la tranche de pain qui l’accompagne et la pomme du dessert. Avec un tel régime, vous réduisez de moitié les calories, les lipides et les glucides, mais aussi les protides indispensables à vos muscles. Vous diminuez également vos apports en vitamines, en oligo-éléments et en sels minéraux.

Au bout du compte, vous avez perdu un peu de graisse, du muscle et votre bonne humeur. Bonjour l’équilibre…

Les limites des régimes équilibrés

Paradoxalement, c’est ce type de régimes qui entraîne sur le long terme les carences les plus notables. Ces méthodes se targuent d’être équilibrées, notion très positive, pourquoi les arrêter ? Bilan de l’opération : vous savez quand vous débutez ce type de cure, mais vous n’en voyez jamais la fin. D’après mon expérience, les patients arrêtent rarement les régimes « équilibrés » parce qu’ils ont atteints leurs objectifs. Lassés, découragés devant leur peu d’efficacité, ils préfèrent jeter l’éponge et se retrouver au au point de départ, ou plus probablement avec quelques kilos de graisse supplémentaire.

L’équilibre est une chose excellente une fois que l’on a obtenus les résultats désirés.

L’équilibre fait l’objet du deuxième contrat, la stabilisation.