www.trantiendiet.com

Regarder les vidéos associées

Photo du Chef Caroline LAURENT
Vous êtes nombreux à me demander des recettes, aussi j'ai demandé à Caroline LAURENT, un grand Chef, très créative, de vous créer des recettes.
Découvrez les en cliquant ici.

La cétose est-elle dangereuse ?

Les corps cétoniques provenant de l’oxydation des acides gras sont pour la plupart des acides.

Leur accumulation dans le corps peut, en théorie, entraîner une acidose qui peut devenir nocive pour l’organisme.

Heureusement, notre organisme a prévu ce cas de figure : en cas de restriction prolongée de glucide, le corps adapte de nouveau son métabolisme :

1. Le cerveau devient capable d’utiliser ces corps cétoniques, grâce à une adaptation enzymatique. Ces corps cétoniques peuvent assurer jusqu’à 80% des besoins énergétiques du cerveau. Ces corps cétoniques sont dits "amphétamin-like", et se comportent comme des coupe-faim naturels, ce qui explique l’absence de faim au cours du régime.

2. Contrairement à ce qui passe chez le diabétique de Type I, c’est-à-dire insulinodépendant, la cétose du régime protéiné ne dégénère pas en acidocétose pathologique. Grâce à l’insuline qui est ici présente (car le pancréas est encore fonctionnel), il y a un phénomène de régulation ou de "feed-back" qui empêche l’accumulation des corps cétoniques dans le corps.

3. Les reins jouent aussi un rôle de régulateur. L’accumulation des corps cétoniques déclenche un processus appelé la néoglucogenèse rénale : elle s’effectue principalement à partir de la glutamine provenant de catabolisme musculaire et des protéines ingérées. Le processus entraîne une élimination d’ions ammonium NH4+ et participe donc à la lutte contre l’acidose.

Des mécanismes de régulation du corps

En l’absence de diabète de type I (insulinodépendant vrai) et d’insuffisance rénale ou hépatique sévère, la cétose qui survient lors d’un régime d’épargne protéiné n’est pas dangereuse : notre corps a prévu des mécanismes de régulation adéquats.

Ces mécanismes sont connus depuis longtemps. Ils sont malheureusement méconnus par de nombreuses personnes et notamment des médecins. Par ignorance, ils condamnent trop facilement le régime d’épargne protéiné.